Utiliser un scanner sous linux

Ce week-end, j’ai voulu numériser quelques photos prises avec un appareil argentique. J’ai donc fouillé mon grenier, et retrouvé mon scanner Epson Perfection 1670. J’ai pris mon courage à deux mains, et j’ai essayé de faire fonctionner tout ça sous linux. Le scanner n’étant pas récent, il devait bien exister une solution qui fonctionne.

Cette solution porte le nom de Sane. Ce logiciel (dont l’interface graphique est Xsane) permet d’utiliser un scanner branché en usb sous linux. Il est normalement disponible dans votre gestionnaire de paquets (pacman pour moi). Une fois le bouzin téléchargé, je m’attendais à devoir triffouiller comme un bourin pour faire fonctionner le tout. Sauf que non. Il suffit d’avoir le driver du scanner, de spécifier à Sane où-est-ce qu’il se trouve, et ça fonctionne, à condition que votre utilisateur fasse partie du groupe scanner. Le driver prend la forme d’un .bin et il est parfois (souvent, j’ai lu) livré avec le cd de pilotes du scanner. Et s’il n’y est pas, paraît-il qu’on peut l’extraire du .cab avec quelque logiciel sous windows. Pour ma part, j’ai trouvé le fichier correspondant au Epson Perfection 1670 (esfw30.bin) sur le net. Je ne le diffuse pas ici, puisque c’est un machin propriétaire.

Une fois le binaire trouvé, éditez le fichier /etc/sane.d/snapscan.conf et cherchez la ligne contenant le mot firmware. Indiquez-y le chemin vers votre binaire, et ne touchez à rien d’autre.

Lancez ensuite Xsane, et il détectera normalement automatiquement votre appareil. Et le truc magique, c’est que GIMP dispose d’un greffon Xsane, qui permet de créer une nouvelle image à partir du scanner, directement. Linux, c’est génial. Notez que tout ça ne fonctionne que si Sane prend en charge votre scanner. Leur site officiel comporte une liste du matériel supporté, que je vous conseille de consulter.

Bon, maintenant, il y a encore quelques concepts étranges qu’il faut que j’élucide, comme la qualité/précision du scanner qu’on peut régler en dpi, et qui donne des fichiers image de plus de 700Mo quand on règle à 1600 dpi. Maybon, on peut pas tout savoir, dans la vie.

Pendant ce temps, sur la terrasse, y’a du soleil.

Loading Likes...

2 thoughts on “Utiliser un scanner sous linux”

  1. Bah… Le DPI, c’est le nombre de points par pouce. Donc plus la valeur est élevée, plus tu fais de mesures et donc fonrcément, plus ton fichier est lourd. C’est d’une logique imparable.

  2. J’ai pas bien compris l’histoire du gryffon, mais en tout cas, j’aime beaucoup cette nouvelle histoire de Mr. Bin.

    *Va profiter du soleil pour se creuser un trou*

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *