Archives par mot-clé : légitimité

Tu fais quoi dans la vie ?

Vendredi dernier, je suis allé boire une bière avec une amie qui est partie travailler au Chili et qu’on avait pas vu depuis plusieurs mois.

On échange des nouvelles, elle s’absente, puis une de ses copines que nous ne connaissons pas vient nous voir avec Justine et entame une conversation avec nous. On discute, puis elle me demande : “Et toi, tu fais quoi dans la vie ?”

J’ai répondu :

“Je fais de l’informatique, et je fais aussi de la vidéo sur internet, je bosse sur des émissions et des reportages sur le son. Et puis je fais de la musique aussi, et de la fiction audio.

Je te dis tout ça, c’est pas pour me vanter ou quoi, c’est juste que je préfère parler de ce que je fais dans la vie et que j’aime. Je crée des choses, je préfère parler de ça que de mon travail !”

Et ensuite on a eu une super discussion très intéressante, on a parlé de notre EP, de vidéo, de création de manière générale.

Légitimité ?

Une des peurs que beaucoup d’entre nous avons, je pense, c’est que la question suivante soit quelque chose du genre “T’as fait quelque chose de connu ?“, laquelle peut également sous-entendre “Tu gagnes de l’argent avec ça ?

N’ayez pas peur. Ne perdez pas occasion de parler de vos créations à quelqu’un parce que vous pensez ne pas être “légitime”. C’est pas votre métier ? Et alors ? Est-ce que ça veut dire que ce que vous faites n’a aucun intérêt ? Que vous n’avez aucune compétence ?

Ma façon de voir les choses, c’est d’en parler tout en restant humble, factuel, honnête. Attention ça ne veut pas dire se dévaloriser. Vous êtes amateur ? Dites-le, c’est pas la honte. Vous avez un boulot mais le week-end vous êtes photographe de mariage ? Dites-le.  Vous sortez des sagas mp3 ? Dites que vous réalisez des fictions audio, parce que c’est vrai. Si votre audience n’est pas nombreuse, que vous n’êtes pas payé pour vos créations, n’ayez pas honte de le dire. Ça n’est pas un gage de qualité.

Imaginez, avec Les Sondiers, on va jusqu’à Francfort, on passe 3 jours avec caméra, micros, et on fait des interviews, des reportages sur un gros événement sur le son et la musique en Europe. On a pas de carte de presse, on est pas une entreprise, ni une association, ni rien. On y va et on le fait. On a une accréditation presse pour accéder à l’événement, comme les professionnels, parce que les organisateurs permettent d’en faire la demande. Nous sommes journalistes au même titre que les équipes pro qui sont présentes en même temps que nous. Pour autant, on est conscient que ça n’est pas notre métier, qu’on a pas fait de formation pour, qu’on a pas la même audience.

Elle est où la limite ? Quand est-ce qu’on a le droit de se sentir légitime ? On se pose trop de questions, peut-être par peur d’être jugé.

Se rendre visible, parler de ce qu’on fait, ça n’est pas se vanter, à partir du moment où c’est fait avec honnêteté. Austin Kleon en parle dans son livre Show your work ! et je me suis surpris à le faire naturellement. Florence “La Mouette” a également écrit un article à ce sujet, et aborde en même temps la difficulté qu’ont les personnes un peu “touche à tout” à se définir.

Essayez : la prochaine fois qu’on vous demande, parlez de ce que vous créez dans la vie.

 

Loading Likes...